Les idées reçues sur les viking

Qui n’a pas été captivé par les récits des Vikings, ces explorateurs des mers du Nord, aussi intrépides que mystérieux ? Mais connaissez-vous vraiment tout sur ces fiers navigateurs ? Découvrez une culture riche, marquée par des idées reçues tout aussi folles qu’ancrées dans nos esprits !

Les vikings forment un peuple

@lehubdutemps

5 faits qui sont faux à propos des #vikings partie 2 : Les vikings = Peuple #scandinave Abonne toi pour regarder les 3 autres qui arriveront bientôt

♬ son original – Le Hub du Temps

Les Vikings, souvent perçus comme un peuple homogène et distinct, étaient en réalité des groupes scandinaves divers avec des cultures et des origines variées. Originaires de la région qui comprend aujourd’hui le Danemark, la Norvège et la Suède, ils partageaient certaines langues, traditions, et pratiques culturelles, mais n’étaient pas unifiés sous une seule identité nationale ou ethnique dans le sens moderne du terme.

Du 8e au 11e siècle, période communément appelée « l’Âge des Vikings », ces groupes ont entrepris de vastes expéditions de commerce, d’exploration, de colonisation et de raid à travers l’Europe, l’Atlantique Nord, et même jusqu’au Moyen-Orient. Le terme « Viking » lui-même vient du vieux norrois « víkingr », qui désignait une personne participant à ces expéditions maritimes.

Les Vikings étaient donc plutôt une collection de tribus et de groupes maritimes partageant une culture matérielle similaire et un mode de vie, plutôt qu’un peuple unifié ou une nation au sens où on l’entend aujourd’hui. Leurs interactions avec d’autres cultures et peuples, leurs raids, ainsi que leurs établissements permanents à l’étranger, ont eu un impact significatif sur l’histoire européenne, influençant la culture, l’économie et la politique de nombreuses régions.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les ancêtres de vikings, nous avons fait un article à ce sujet !

Les vikings sont violents

@lehubdutemps

5 faits qui sont faux à propos des #vikings partie 3 : Les vikings = violents. Abonne toi pour regarder les 2 autres qui arriveront bientôt !

♬ son original – Le Hub du Temps

La réputation de violence des Vikings est en partie basée sur les récits historiques de leurs raids et de leurs conquêtes durant l’Âge des Vikings, de la fin du 8e siècle jusqu’au 11e siècle. Les sources contemporaines, souvent écrites par les victimes de ces raids, notamment des moines dans les monastères qui étaient des cibles fréquentes en raison de leur richesse et de leur faible défense, dépeignent les Vikings comme des guerriers féroces et impitoyables. Ces récits mettent en avant des actes de pillage, d’incendie, de meurtre et d’autres formes de violence.

Cependant, il est important de noter que la violence faisait partie intégrante de nombreuses sociétés à cette époque, pas seulement de celle des Vikings. Les raids, les conquêtes et les batailles étaient courants dans toute l’Europe médiévale, et d’autres groupes engageaient également des comportements violents similaires.

En outre, la société viking n’était pas exclusivement guerrière. Les Vikings étaient également des agriculteurs, des commerçants, des artisans et des explorateurs. Ils ont établi des routes commerciales étendues qui s’étendaient à travers l’Europe, jusqu’au Moyen-Orient et même à travers l’Atlantique Nord. Leur culture comprenait un riche héritage de mythes, d’art et de poésie.

La perception de la violence viking doit donc être contextualisée. Bien qu’ils aient certainement participé à des actes violents, cela faisait partie d’une culture plus large de guerre et de conquête qui n’était pas unique aux Vikings. De plus, cette facette ne représente qu’une partie de leur culture et de leurs activités à l’époque.

Les bateaux des vikings sont des Drakkars

@lehubdutemps

5 faits qui sont faux à propos des #vikings dernière partie : Les bateaux des vikings s’appellent les #drakkars ! Abonne toi si t’en veux d’autres !

♬ son original – Le Hub du Temps

Les bateaux vikings sont souvent associés au terme « drakkar », bien que cette appellation ne soit pas totalement précise d’un point de vue historique. Le mot « drakkar », dérivant du norrois « dreki » qui signifie « dragon », est souvent utilisé pour désigner les navires vikings ornés de figures de proue représentant des têtes de dragons ou d’autres créatures mythologiques. Ces figures avaient pour but d’effrayer les ennemis et de protéger les marins pendant leur voyage.

Cependant, le terme « drakkar » est relativement moderne et n’était pas utilisé par les Vikings eux-mêmes. Les sources historiques et archéologiques montrent que les Vikings utilisaient une variété de navires pour différents usages, y compris le commerce, l’exploration, et bien sûr, les raids. Parmi ces navires, on trouve :

  1. Les longships (navires longs) : Ces navires étaient célèbres pour leur vitesse et leur agilité, permettant à la fois la navigation en haute mer et dans des eaux peu profondes. Ils étaient typiquement utilisés pour les raids et les expéditions militaires en raison de leur capacité à accoster rapidement et à surprendre les ennemis.
  2. Les knarrs : Ces navires étaient plus larges et plus robustes que les longships, conçus principalement pour le commerce et le transport de marchandises. Ils avaient une plus grande capacité de chargement et étaient mieux adaptés à la navigation en haute mer sur de longues distances.

Les navires vikings étaient remarquablement bien conçus pour l’époque, utilisant des techniques avancées qui leur permettaient d’être à la fois flexibles et résistants. Leur conception permettait une navigation efficace tant sur les océans que sur les rivières et les estuaires, facilitant ainsi les voyages de découverte, les raids et le commerce sur de vastes étendues de l’Europe et même au-delà.

Vous souhaitez en savoir plus sur les vikings ? Découvrez le mode de vie à la viking !

Les vikings étaient grands

@lehubdutemps

5 faits qui sont faux à propos des #vikings partie 4 : Les vikings sont grands. Abonne toi pour regarder le dernier qui arrivera bientôt !

♬ son original – Le Hub du Temps

Les Vikings sont souvent décrits dans la culture populaire comme étant particulièrement grands et imposants, mais les données historiques et archéologiques fournissent une image plus nuancée. Les études des squelettes datant de l’époque viking suggèrent que la taille moyenne des hommes était d’environ 171 à 175 cm (5 pieds 7 pouces à 5 pieds 9 pouces), tandis que les femmes mesuraient en moyenne environ 158 cm (5 pieds 2 pouces). Ces tailles sont comparables à celles des populations européennes contemporaines de l’époque.

Il est important de noter que la perception de la taille peut être influencée par plusieurs facteurs, y compris la nutrition, la santé, et les conditions de vie, qui variaient considérablement à travers l’Europe et au cours des différentes périodes de l’histoire viking. Les Vikings provenaient de ce qui est aujourd’hui la Norvège, la Suède, et le Danemark, des régions qui, historiquement, ont produit des populations relativement grandes en comparaison avec certaines autres parties de l’Europe.

Cependant, l’idée que les Vikings étaient significativement plus grands et plus forts que leurs contemporains d’autres régions est plus un mythe qu’une réalité historique vérifiable. Les récits des raids et des conquêtes vikings, souvent écrits par leurs victimes, ont contribué à créer une image des Vikings comme des géants redoutables, ce qui a pu exagérer leur stature physique réelle dans l’imaginaire populaire.

En conclusion, bien que les Vikings aient été robustes et résistants, permettant de mener des vies de marins, de guerriers, et d’explorateurs dans des conditions souvent difficiles, ils n’étaient pas exceptionnellement grands par rapport aux standards de leur époque.

Les vikings utilisaient des épées

@lehubdutemps

5 faits qui sont faux à propos des #vikings partie 1 : Les vikings utilisent des épées. Abonne toi pour regarder les 4 autres qui arriveront bientôt !

♬ son original – Le Hub du Temps

Oui, les Vikings utilisaient des épées, parmi d’autres armes. Les épées vikings étaient des symboles de statut et des armes très valorisées, souvent richement décorées et parfois même nommées. Elles étaient forgées dans le fer avec beaucoup de soin et d’habileté, et leur possession était généralement réservée à l’élite, en raison de leur coût élevé de fabrication.

Les épées vikings typiques avaient une lame double tranchante d’environ 90 cm (35 pouces) de long, bien qu’il y ait eu des variations. Elles étaient conçues pour la taille et l’estoc, avec un pommeau souvent lourd pour équilibrer la lame. Les poignées étaient adaptées à une prise à une main, laissant l’autre main libre pour tenir un bouclier.

En plus des épées, les Vikings utilisaient un large éventail d’autres armes, telles que :

  • Les haches : Les haches étaient plus communes que les épées et étaient utilisées à la fois comme outils et comme armes. Les haches de combat pouvaient être légères et maniées à une main ou plus lourdes pour être utilisées à deux mains.
  • Les lances : Les lances étaient également très répandues et utilisaient souvent tant comme arme de jet que pour le combat rapproché.
  • Les arcs et les flèches : Utilisés tant pour la chasse que pour le combat, les arcs étaient une partie importante de l’arsenal viking, bien que moins glorifiés dans les sagas et les récits historiques.
  • Les couteaux et les dagues : Les couteaux, notamment le sax (un grand couteau à une tranchante), étaient courants et utilitaires, mais pouvaient également servir d’armes en dernier recours.

Les épées et d’autres armes étaient souvent enterrées avec leurs propriétaires, ce qui témoigne de leur importance dans la culture viking. De nombreuses épées ont été retrouvées dans des tombes ou des caches, certaines avec des inscriptions runiques ou des motifs élaborés, reflétant le statut et les croyances de leurs propriétaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut