Le déclic surprenant qui m’a permis de maîtriser ma vie

Le déclic surprenant qui m’a permis de maîtriser ma vie

déclenche ton déclic surprenant comme sangohan

Ce qui est dur dans la vie, c’est de se rendre compte que tu n’es pas ce que tu voudrais être et que tu dois t’améliorer pour le devenir. Parce qu’il faut sentir la nécessité de changer et mobiliser toute ton énergie pour réaliser tes objectifs et rêves. En d’autres termes, il te faut un déclic puissant qui relève de l’instinct de survie.

Effectivement, l’Homme était habitué il y a des milliers d’années à s’adapter à son environnement grâce à des mécanismes primaires de survie. Néanmoins, aujourd’hui, il est beaucoup plus difficile de s’adapter à un environnement qui nous encourage à rester dans notre zone de confort au lieu d’en sortir.

Il faut donc retrouver cet instinct de survie enfoui au fond de nous tous pour enfin maîtriser sa vie et laisser ce qui est superficiel pour aller de l’avant. Et, pour faire une telle chose, il faut un réel déclic dans sa vie. Un état qui te submerge de toute part et qui te force naturellement à te métamorphoser en la personne que tu as toujours rêvé d’être.

Pour t’apprendre à lâcher du leste dans ta vie, je te conseille ce guide pratique pas à pas !

Et aujourd’hui, petit(e) hubber(euse) veinard(e), je vais te transmettre mon déclic surprenant qui m’a permis d’avancer pour te faire rendre compte de la puissance de ce procédé et ce qu’il m’a permis de faire. Dans le long terme, j’espère que cet article te guidera vers un déclic similaire qui changera ta vie.

Let’s goooo ! 😀

Le déclic surprenant : l’histoire qui a changé ma vie

Ce qui se passait dans ma vie avant le déclic surprenant 🙁

Toute cette histoire s’est déroulée pendant mon enfance jusqu’à la fin de mon adolescence. Je me souviens et me souviendrai toute ma vie de cette période car, non seulement ça a été les pires moments de ma vie, mais en plus elle a été vectrice du déclic qui m’est arrivé et qui m’a permis de rendre ma vie meilleure et forger mon estime de soi.

Tout a commencé au collège…

J’ai eu des problèmes de santé qui m’ont conduit à un cas d’extrême obésité qui m’a longuement handicapé durant cette période. Cette dernière est plus détaillée dans la rubrique « qui suis-je » de la présentation du hub.

Dans la vie, je suis quelqu’un d’hyper-actif. Alors, imagine à quel point c’était dur de ne pas pouvoir faire de sport. Mais en plus de tout ça, je subissais des moqueries par rapport à mon poids. Je dirais même plus, je me faisais littéralement harceler :

  • Insultes ;
  • Racket ;
  • Chantage affectif ;
  • Violence gratuite ;
  • Abus de confiance…

Non vraiment, une bonne adolescence de merde comme on n’en fait pas !

le déclic surprenant pour éviter de se faire abuser

Je ne savais plus quoi faire pour sortir de ce trou. Comment se défendre quand on n’ose pas bouger le petit doigt et qu’on est trop pacifiste ? Est-ce que c’est normal de vivre ce genre de chose ? Finalement, c’est peut-être ça la vie, se prendre des taules tous les jours et assumer ça le soir en pleurant dans son lit. Bien évidemment, pour ne pas arranger les choses, mes parents ne comprenaient pas mes réactions quotidiennes. Effectivement, je passais mes journées à me consoler en jouant aux jeux-vidéo et en regardant des mangas.

Mon père me forçait à m’endurcir et minimisait ce qui m’arrivait. Et ma mère, la pauvre, faisait tout son possible pour me sortir de mon addiction aux jeux vidéo et à mes dépressions fréquentes… Mais rien n’y faisait. La vraie douleur, le nerf de la guerre, venait de ce que je traitais de par mon statut délibérément choisi par ces « camarades de classe ».

Je m’étais limite convaincu que vivre ce que je vivais étais normal. Faire le devoir des filles, c’était normal. Aller tout devant en classe sous peine de se faire tabasser à la récréation était normal. Me voler mes lunettes et me menacer de les casser si je donnais pas mon repas du midi c’était normal…

Bref, j’étais né pour être un loser et, selon moi, je dois l’accepter et vivre ce fardeau. Telle a été ma décision pendant un long moment… Assumer ma vie de merde.
Cependant, un beau jour, le déclic qui a bouleversé ma vie entière et qui me rend heureux jusqu’à aujourd’hui s’est produit !

Découvre comment améliorer son estime de soi dans ce guide 100% pratique 😉

Le déclic tant attendu : Un chemin vers la métamorphose !

Tu pourrais penser que, pour que je bouge au point de changer totalement, il me fallait un déclic bouleversant, n’est-ce pas ? Pourtant, mon ami(e), ce que tu t’apprêtes à lire n’a rien de ouf. Pour autant, il y a eu un impact psychologique substantiellement puissant suite à ce qui va suivre…

Un jeudi de printemps 2010, mes parents sont convoqués chez la principale de ma classe parce que je ne travaillais plus. Reposer sur mes acquis n’était plus tolérable en 3ème, mais je m’en foutais. J’étais dans un mood où le travail n’était absolument pas ma priorité. Tout ce que je voulais c’est qu’on me laisse tranquille et que je déverse toute ma haine et ma peine dans le gaming et mon amour des animes. Peu importe que j’ai de bonnes notes ou pas.

La principale explique donc à mes parents qui si je continue comme ça, je vais finir par redoubler ma 3ème parce que je n’aurais pas pu combler mes lacunes. Je t’avoue que c’était la première fois de ma vie que mes parents étaient convoqués. J’avais très peur de ce qu’allait dire mes parents. Pour me défendre, j’expliquais que je n’avais pas le cœur à ça et que je n’aimais pas vraiment ma vie dans l’école et ne pas travailler chez moi me permet d’oublier tout ce qui me faisait du mal. A savoir, mes camarades de classe, et donc l’école.

Après m’être bien fait remonté par mes parents et la principale. Je suis sorti un peu confus de ce débat sur l’école et le goût du travail peu importe le climat dans l’établissement. Tu l’auras compris,

Le déclic surprenant ne venait pas de ce conseil… Il arrive tout de suite :

Ma mère n’a pas arrêté de m’engueuler et de me sermonner pour que je travaille. Raisonnement logique, me diras-tu. Honnêtement, je pense que j’aurais fait pareil. Cela dit, mon père ne disait strictement rien pendant tout ce temps. Jusqu’à que vienne son tour de me dire ce qu’il pensait de tout cela. Lui, qui n’avait pas dit un seul mot de la convocation jusqu’à maintenant, il n’a dit qu’une seule phrase pour tout résumer. Et putain, il a tellement bien résumé la situation. Mais cela ne me surprend pas étant donné comment fonctionne mon père et à quel point il est à l’origine de ma persévérance.

Il m’a tout simplement dit :

Mon fils, si ta vie ne te plaît pas, change là !

A partir de là, j’ai eu un électrochoc. J’ai eu un énorme flash où défilaient à toute vitesse toutes les scènes de mes tourmentes et de ce qui me faisaient énormément mal. Puis cette phrase… PUTAIN CETTE PHRASE ! Elle est tellement simple qu’elle ne m’était jamais parvenue à l’esprit. Je rejetais le fait que je m’aimais pas. Selon moi, ma vie était merdique à cause des autres. A cause de ce qu’ils me faisaient subir. Mais je ne m’étais jamais demandé pourquoi je subissais tout cela. Cependant, désormais, je savais pourquoi il m’arrivait toutes ces merdes. C’est tout simplement parce que je les laissais faire. Et en plus de ça, je rejetais la faute sur eux sans me remettre en question et prendre ma vie en main.

J’ai donc déroulé la phrase de mon père dans tous les sens. Et le diagnostic que j’en ai fait est sans appel : I HAVE TO CHANGE ! C’est ça, le déclic surprenant.

Si toi aussi tu veux savoir te remettre en question, je te conseille de travailler sur le fait d’apprendre de tes erreurs et ce guide t’aidera !

Comment maîtriser sa vie grâce au pouvoir du déclic ?

Il faut provoquer le déclic surprenant

Pour avoir le déclic, il faut aller le provoquer.

Eh oui mon ami(e) ! Il faut bel et bien ressentir grandement ce besoin de changement pour aller de l’avant 😉

La simple mais puissante sensation de vouloir changer doit être ressentie au plus profond de ton être. Il faut y être préparé pour recevoir ce fameux déclic. Mon père est l’auteur de ce déclenchement car il compte beaucoup pour moi et il m’a apporté son aide à sa façon. J’ai compris son message et je me suis attelé à la tâche. Mon objectif avait désormais changé : Plus survivre et éviter le changement mais bien au contraire ! Se battre pour se faire sa place et vivre ma vie pleinement. C’est à partir de là que tout a changé.

Alors ce ne sera pas forcément quelqu’un qui te fera ressentir ce déclic. Je t’ai juste donné un exemple personnel. Ça peut venir de différents facteurs comme :

  • Un raz-le-bol général ;
  • Une expérience marquante ;
  • Une manifestation spontanée suite à un facteur externe (style des paroles de musiques, des films) ;
  • La curiosité naturelle et l’introspection.

Guette le moment où tu ressens ce sentiment de frustration immense envers toi-même et ce que tu représentes. Imprègne toi de tout ce sentiment, et ce même s’il est négatif. Ce sentiment est très spécial…

Dès que tu sens le déclic, fonce dans le tas !

Très spécial parce que c’est sur ce sentiment négatif que ce base tout ce fameux déclic surprenant que tu cherches à déclencher !

Quand t’as la dalle tu t’arranges bien pour chercher de quoi bouffer non ? C’est exactement la même chose pour déclencher le déclic ultime : Utiliser cette frustration rageante pour changer et accéder à ce que tu veux devenir.

 

Ni plus, ni moins. Il faut se faire souffrance, je te l’accorde. Mais crois-moi, ça va te rendre service au final. Je suis sûr à 2000% même ! Concentre toi sur ce que tu détestes en toi et visualise toi évoluer. Ressens toute cette envie brûlante qui vient en toi. Tu la sens pas, cette aura du changement ?

C’est en ayant la niaque, l’envie profonde de tout casser que tu arriveras à dépasser tes croyances limitantes qui t’empêchent d’évoluer. Tout est une histoire d’état d’esprit. Et le déclic te donne la force pour accomplir tes objectifs.

Si tu veux vivre, il te faut bien un salaire non ? Donc un travail ! C’est obligatoire pour survivre… Bah le déclic surprenant dont on parle t’apporte la force de tout surmonter et donc te donne la force de changer.

Crois en toi et n’attends surtout pas que quelqu’un te change ou t’aide à changer. Parce que le seul capable de réaliser un tel exploit, c’est TOI PUTAIN !

Alors en avant et ressaisis toi 😉 Parcours le reste du hub, les nombreux articles qui y figurent t’aideront dans ta lourde quête.

Je pense notamment à :

Si tu as des questions à me poser, n’hésite pas, I’m gonna be there 😉

Restez forts, agissez et étanchez votre soif de curiosité !

The Hindsight

Partagez cet article pour faire profiter à d'autres futurs hubbers :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *