Comment vaincre la dépression en 3 étapes

Comment vaincre la dépression en 3 étapes

comment-vaincre-la-dépression-femme-qui-pleure

Vaincre la dépression… Qui n’a jamais eu besoin de faire ça au moins une fois dans sa vie ? Pour ma part, j’ai du le faire plusieurs fois dans ma vie. Et ça n’a pas été facile ! Tristesse profonde, sensation de vide immense, pessimisme à outrance et une incapacité à aller de l’avant… Telle est la dépression. Les causes peuvent être multiples : Déception amoureuse, choc émotionnel, perte d’un proche, un échec… Dans tous les cas, on ne fait que se morfondre. Mais rien n’avance. Marre de vivre cette situation horrible qui bouffe tes journées ? Comme je te comprends mon ami(e) ! Etant passé par là à maintes reprises, je vais te montrer comment vaincre la dépression et à vivre ta vie librement. Article 100% garanti sans anti-dépresseurs ou conneries à ingérer de ce genre !

1. Comment vaincre la dépression : Comprends la peine que tu ressens

Identifier la raison de la dépression, une action qui paraît simple…

Avant de faire quoi que ce soit, il faut analyser ta situation psychologique suite à ton choc émotionnel. Et la meilleure manière de le faire, c’est de savoir vraiment ce qui te touche et ça ne passe pas seulement par l’événement qui a causé ta dépression. Ça passe par d’autres facteurs (à prendre au cas par cas) :

  1. Une accumulation d’événements;
  2. Une déception profonde d’un être cher;
  3. L’isolement;
  4. Des conditions de vie ou de travail stressantes;
  5. Problèmes de santé chronique…

Quelles que soient ces raisons, il faut absolument les recenser et se rendre vraiment compte des liens qu’ils ont entre eux. Parce que si on se focalise sur le seul problème qui a enclenché la dépression, on omet d’autres maux profonds qui ne pourront être soignés. Des maux tout aussi responsables de ta dépression.

Je vais te donner un exemple. J’avais un boulot qui me rendait mal. Très mal. Je bossais comme un fou, je subissais une pression énorme et en plus ce que je faisais ne me plaisait pas. La graine qui a fait débordé le couscoussier : Je faisais des heures sup’ non rémunérées ! Résultat… Burnout et dépression nerveuse. La totale.

J’étais convaincu que je ne m’épanouissais pas à travers ma branche de métier. Je ne faisais donc que penser à changer de branche, me reconvertir. Parce qu’à cause de cette mauvaise expérience, mon métier était merdique et que ce n’était pas fait pour moi.
Cependant, j’ai quand-même pris la peine de prendre du recul sur la situation et j’ai remarqué que la cause de ma dépression était bien plus profonde que la pression au travail…

En fait, j’aimais ce que je faisais, cependant ce qui me frustrait énormément, c’est qu’on ne me donnait pas les commandes. Concrètement, je n’avais pas la main sur ce que je faisais et on me demandait souvent des retours sur mes actions. Et, la plupart du temps, on modifiait mon travail (efficace) pour « faire plaisir aux patrons ». Ce qui portait atteinte à ma liberté et ma créativité au travail. Valeur fondamentale à laquelle je tiens. J’ai donc pris mon mal en patience et en attendant de trouver un autre job, je réalisais des projets qui me passionnaient chez moi pour continuer à développer ma créativité.

Ces actions m’ont valu une meilleure compréhension de mon problème et la délivrance de mon mal-être par une solution appropriée…

Je pense que tu l’auras compris, commence par te demander quelles sont LES causes de ta dépression. Car ça ne vient pas tout seul (à part pour des chocs émotionnels très forts).

Ecouter et ressentir son corps, une piste sûr pour comprendre le mal qui nous envahit

se-comprendre-pour-vaincre-la-depression

Ecouter son corps lorsqu’on subit une forte dépression est très difficile à effectuer. Et ce pour plusieurs raisons :

  • On perd notre rationalité quand on est pris par nos émotions;
  • Ces émotions son multiples (tristesse, colère, peur, l’angoisse, la culpabilité) et donc difficiles à repérer;
  • On a tendance à être inactif et procrastiner;
  • On est à un moment où on se sent faible, fragile.

Cependant, cette étape est primordiale pour comprendre en détail la raison de son mal. Déterminer les causes de ton mal-être te permet bien sûr de t’aider à combattre la dépression. Néanmoins, elle ne suffit pas. Car écouter son corps permet de le laisser t’exprimer des besoins dont tu n’es pas forcément conscient.

Le but est de faire parler ton subconscient : C’est un ensemble d’actions que tu réalises sans t’en rendre compte qui influe sur ton comportement. Tu comprends bien qu’ici, si on arrive à trouver ce que tes pensées non conscientes n’arrivent pas forcément à te montrer, tu pourras trouver à la source ton mal profond.

Alors comment faire pour ressentir son subconscient ? L’idéal est de se concentrer sur ses émotions toutes les actions que l’on réalise au quotidien. Tu finiras en apprenant constamment à écouter ton corps à observer des choses que tu ne ressentais pas avant.

Essaye de calmer ton esprit et explicite tes pulsions et envies profondes pour vaincre la dépression.

Pour que ce soit clair dans ton esprit, je vais te montrer un autre exemple concernant mon cas.

Quand j’étais au lycée, ma vie était un véritable échec insurmontable à mes yeux. Elle était terne et triste car je subissais beaucoup de moqueries sur mon physique et des propos discriminants. Pour couronner le tout, j’étais seul à essayer de vaincre la dépression.
Un jour, tout d’un coup, j’ai eu une pulsion qui m’a conduit à écrire ce poème sur un papier. Je l’ai appelé « La Graine ». Et, crois-moi, les mots sont sortis seuls et instinctivement :

Ô toi, petite graine habitant mon esprit

As-tu conscience que, la vie j’ai laissé choir

Pour sombrer dans le terne qu’est le désespoir

Afin de fuir l’adversité qui m’a suivi,

Je m’engouffre au fond d’un chemin sans retour

Dont les maux de l’allée, tels de vils vautours

déchiquettent et m’arrachent, sans rien y laisser

de ce qui restait de ma vitalité

Ô toi, petite graine habitant mon esprit

Ô toi, qui sous la terre stérile grandit

Ô toi, qui même dans les ténèbres fait pousser

De chastes bourgeons d’allégresse et d’espoir !

Puissent-ils devenir d’humbles branches dont je pourrais

Me libérer et y goûter les fruits de la gloire !

Après l’avoir lu plusieurs fois, je me suis rendu compte de quelque chose. C’était comme si mon fort intérieur m’envoyait un message. Parce que, selon moi, ce n’était clairement pas moi qui avait écrit ces vers. A ce moment-là je ne me rendais pas compte, mais mon corps m’a envoyé un signal positif : « Même si tu souffres, il y a de l’espoir, FONCE ! ».

Mon subconscient m’avait clairement dit qu’au fond de moi je savais que je pouvais surmonter cet échec et que je pouvais devenir meilleur. Même si je suis déprimé et mal dans ma peau. Cette graine représentait l’espoir en moi et mon envie profonde de changer, quel qu’en soit le prix !

Toi aussi, écoute ton corps et aie accès à un message venant tout droit de ton subconscient pour te comprendre et t’aider à te soigner de la dépression. C’est un peu comme le tableau de bord d’une voiture. Il te montre avec des voyants ce qui ne va pas dans la mécanique de ta psychologie. A toi de savoir le lire !

2. Comment vaincre la dépression : Extériorise ta tristesse

L’importance cruciale de se défouler et d’évacuer ses émotions

se-defouler-pour-vaincre-la-depression

La dépression est un état très délicat car il cède la place à un sentiment d’impuissance et on est envahis par une impression de ne plus avancer. Il est important de savoir évacuer toutes ses émotions négatives. Et cela passe par des actions qui ont pour but de te défouler, te dépenser. Si tu dois taper sur un punching-ball, pleurer de chaudes larmes ou encore faire du sport, il faut que tu te focalises sur la dépense de ton énergie. Parce que ça soulagera ta peine et ça diminuera ta tristesse car tu auras clairement vidé ton sac.

La pire des choses à faire est de subir ton état. Il faut vaincre la dépression en lui mettant un bon coup dans la gueule. Tiens, on va faire un jeu : Imagine que ton défouloir est la personnification de ta dépression. T’as envie de lui éclater sa mère non ? Alors vas-y, je t’en prie ! Fais toi plaisir, défoule toi et, tu verras, tu iras bien mieux.

Ce moyen est rudement efficace mais pas suffisant. Il existe une toute autre manière de soulager ses maux et surmonter son état de dépression. Dans ce monde, sache que tu n’es jamais seul. Surtout dans ce genre de situation. Essaye de te défouler également par les mots !

La communication et la confession, un moyen puissant mais pourtant peu utilisé pour combattre la dépression

Parler de sa dépression à son entourage proche est également un très bon moyen de se sentir mieux. En effet, se confier à quelqu’un de proche permet de se soulager d’un lourd poids à supporter. De plus, le sentiment d’être compris te permettra d’avancer plus vite car tu te sentiras rassuré et soutenu. Cependant, pour bénéficier de cette aide, il faut être prédisposé à l’envie de parler de ses problèmes aux gens. Et, pour certaines personnes, ce n’est pas aussi simple que ça en a l’air !

Moi, par exemple, je n’ai pas du tout ce problème là étant donné que je suis extraverti. C’est presque naturel chez moi de raconter mes problèmes quand ça va mal. Par contre, pour les personnes timides ou introverties, c’est mission impossible.

Et là, je parle à toi, mon ami(e) timide/introverti(e). Si tu as peur de te livrer par peur de paraître faible aux yeux de tes ami(e)s ou autre, je vais te faire une confidence : Tout le monde passe par au moins une dépression dans sa vie. Personne n’y déroge et c’est humain de ressentir de la peine. Aucun de tes ami(e)s n’oserait te juger sur ce que tu ressens. Sinon ce n’en est pas un ! Tu pourrais même bénéficier d’une aide fortuite de la part de ces derniers, ou au moins un soutien. On n’en a pas l’impression, mais ça contribue vraiment à un regain d’espoir et d’assurance pour vaincre la dépression.

Allez, courage, n’hésite plus, parle-en à ton confident, meilleur(e) ami(e) ou encore un de tes parents, tu te feras du bien.

3. Comment vaincre la dépression : Agis et reprends ta vie en main

Reprends les choses que tu avais l’habitude de faire, rebondis et revis enfin !

la-graiAne-pour-vaincre-la-dépression

Tu commences à aller de mieux en mieux, tu en penses de moins en moins et tu te sens enfin prêt à remonter la pente. Alors attention, rien n’est fait encore ! Là on a juste commencé à comprendre la raison profonde de ton mal être et à extérioriser tes émotions. Rien n’est encore sûr, tu peux avoir une rechute et te mettre de nouveau à psychoter… Il faut AGIR et vite !

Ce que tu dois faire, c’est de reprendre petit à petit ta routine quotidienne qui était installée juste avant le début de ta dépression. Un conseil, vas-y doucement, étape par étape. Recommence à sortir, voir tes précieux ami(e)s, rencontrer du monde et pratiquer de nouveau tes passes-temps et activités qui t’animent pour vaincre la dépression.

Tourner la page commence à partir du moment où on a vraiment compris ce qu’on ressent, quand on évacue tout le mal de la dépression, mais surtout quand on agit ! Il s’agit donc également de réaliser des action concrètes pour combattre la dépression pour se sentir mieux. Il existe toujours une solution. Ce ne sera pas une solution salvatrice à 100% (en fonction de la raison de la dépression. Je pense ici notamment à la disparition d’un être cher), mais elle soulagera un minimum.

Exemple :

  • Une déception amoureuse ? Peser le pour et le contre de la relation, se rendre compte que ce n’était pas la bonne personne et passer à autre chose.
  • Un échec ? Analyser le plan d’action qu’on a effectué pour échouer, apprendre de ses erreurs et établir un plan d’action mieux réussi que le précédent.

Bref, les solutions ne manquent pas. Il suffit d’extérioriser les mauvaises penser, analyser et agir en conséquence !

Songe à des projets que tu aurais voulu entreprendre et deviens épanoui

Le petit bonus de cet article. Le meilleur moyen de vaincre la dépression et l’éviter de revenir, c’est d’entreprendre des projets épanouissants. S’éduquer à la dynamique d’apprentissage, d’analyse et d’actions te permet de continuellement être confronté à des problèmes. Et, au fur et à mesure, trouver des solutions sera un jeu pour toi.

Donc, pense à des choses que adorerais faire et que tu fais jamais par « manque de temps » ou encore « flemme » et entreprends les vraiment. Établis un plan d’action concret pour réaliser tes rêves et passions. Cela contribuera non seulement à la préoccupation de ton esprit et donc un manque de temps pour penser négativement, mais cela te conduira vers l’épanouissement personnel et le sentiment de plénitude. C’est vraiment le bonus qui te permettra de mettre fin à ta dépression et de commencer une nouvelle vie…

Et voilà, c’est la fin de ce long article pour vaincre de la dépression. Ça t’a plu ? Prends le temps de m’expliquer en quoi ça t’a aidé, ça me ferait plaisir. Tu peux également nuancer mes propos ou m’expliquer tes astuces miracles pour mettre K.O. la dépression !

Restez forts, agissez et étanchez votre soif de curiosité,

The Hindsight

Ah au fait : J’ai lancé ma chaîne Youtube ! Rejoins la team des hubbers 😉

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=QLCZEJuHv5w[/embedyt]

Partagez cet article pour faire profiter à d'autres futurs hubbers :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *