Comment rebondir après un échec

Comment rebondir après un échec

comment-surmonter-un-echec-pauvre-homme

Dans notre vie, on a souvent du rebondir après un échec, plus ou moins cuisants : Rater un examen, échouer une mission, décevoir quelqu’un qui nous est cher, perdre beaucoup d’argent à cause d’un projet non viable…
En général, dans ces cas précis, la souffrance est telle qu’on ne sait pas comment réagir. L’envahissement par des émotions fortes telles que le regret, les remords ou encore la déception nous empêche de voir clair. Ça se finit souvent par une dépression ou une inaction pendant un long moment avant de réagir. Ce qui est bien dommage…

Le but de cet article est de te montrer qu’il est possible de remonter la pente rapidement après un échec quand on s’y est préparé un minimum. On va voir ça tout de suite mon ami(e) !

Comment rebondir après un échec, le conditionnement mental pour éviter la dépression

comment-surmonter-un-échec

Se laisser envahir par ses émotions, c’est fatal. Les comprendre et les évacuer, c’est mieux !

La première chose à faire pour surmonter un échec, c’est d’écouter son corps. Il est important de savoir ce que ton fort intérieur ressent pour avancer. Des ondes négatives viendront parasiter la compréhension de tes sentiments. En effet, ton corps te guide inconsciemment vers l’assimilation de tes erreurs. Préfère donc écouter les sentiments qui te guideront vers un revirement de situation plutôt que de te laisser submerger par celles qui te mèneront à rien. Tu y verras bien plus clair si tu essayes de comprendre pourquoi tu as échoué plutôt que de te faire défaut en ressassant des pensées négatives. Faire l’inverse ne ferait, au contraire, que te mettre en dépression.

Pour aller plus loin :  Si tu as du mal avec les pensées négatives et le fait d’avoir confiance en toi, surmonte ta dépression en adopter les conseils de ce guide !

Si tu as du mal à extirper les mauvaises pensées et sentiments de ton esprit, réalise des activités dites de « défouloir ». Elles te permettront d’évacuer les mauvaises ondes. Ça peut être du sport de combat, jouer un instrument, jouer à des jeux vidéos ou tout simplement te confier à quelqu’un.

Exemple véridique : J’avais loupé mon permis parce que j’avais grillé un stop qui n’était pas visible à cause de l’usure de la chaussée. Je me suis beaucoup torturé en me disant que c’était pas de ma faute et que je l’avais raté parce que c’était le destin. Je me disais bêtement que je ne l’aurai jamais parce que je suis trop nul. Enfin bref, je perdais confiance en moi. Mais je sentais qu’au fond j’y étais pour quelque chose. J’étais encore trop focus sur la mécanique, ce qui m’empêchait d’analyser clairement ce qui m’entourait et donc d’agir rapidement en cas de problème. Et c’est ce qui m’a irrémédiablement mené à l’échec.

J’ai donc pris la décision d’arrêter de me faire défaut, d’accepter ce que me dit cette petite voix et d’entreprendre la conduite supervisée avec mon père pendant un an. Résultat : je réussis haut la main mon permis. J’ai rebondi après mon échec mais en perdant 2 mois bêtement en m’alarmant sur mon sort.

On peut perdre beaucoup de temps quand on est proie à ses vieux démons. L’échec peut se convertir en réussite avec du temps, mais le temps n’est pas échangeable. Alors, pour éviter les regrets, oublie le négatif. Défoule toi pour t’en débarrasser et concentre toi sur ce que te dit ton instinct et ton corps.

Relativiser, accepter la situation et changer de direction

Après t’être débarrassé(e) de ce mauvais mindset, il t’est plus simple d’envisager une nouvelle voie par rapport à ton échec. En faisant une introspection de ce que tu as perdu ou raté et ce qu’il faut faire pour l’acquérir, tu délimiteras mieux tes nouveaux objectifs. Il est vraiment important de tirer un enseignement de ses échecs : Prendre en compte ce que tu as réussi à bien faire et laisser de côté ce qui a miné tes actions.

Ensuite, pose toi les bonnes questions pour redémarrer de zéro après un échec :

  • Dois-tu recommencer le même mode opératoire qu’avant ton échec mais avec plus d’investissement?
  • Est-ce que tu dois trouver un autre moyen pour réussir ton projet ?
  • Ne faut-il pas réussir un projet transitoire afin d’atteindre plus facilement ton objectif?

Par exemple, pour mon histoire de permis, j’avais juste à faire ce que je faisais avant. C’est-à-dire continuer de pratiquer mais avec plus de temps. Il ne tient qu’à toi de trouver comment tu peux repartir de bonnes bases pour rebondir après ton échec.

Prenons un exemple, tu te rends compte que tu as raté ta première année universitaire. En plus, le domaine de ta formation ne te plaît pas. Dans ces cas-là, trouve un nouveau secteur qui serait susceptible de te plaire et mets en oeuvre un plan d’action pour accéder à cette formation.

Le plus important, c’est d’avoir le déclic de changer et je te montre comment tu peux avoir le tien dans cet article.

Tu l’auras compris, il faut se lancer un nouveau challenge pour se libérer de son échec !

Comment rebondir après un échec, le surmonter par l’action et l’affirmation de soi

comment-surmonter-un-echec-homme-aguerri

Agir, la seule solution face à la déception et la tristesse

Maintenant que tu as un plan bien ficelé pour retenter de réussir ce que tu as échoué ou tout simplement te lancer vers un nouvel objectif, agis ! Mets en application ce à quoi tu as réfléchi pour avancer. Le fait d’être mobile, de relativiser par rapport à ton échec et d’emprunter de nouveaux chemins t’aidera à non seulement rebondir de ton échec mais en plus à te valoriser. Ta confiance en toi sera accrue et tu arriveras à surmonter tes futurs échecs beaucoup plus rapidement et sans sombrer.

Si tu as du mal à te lancer dans ces nouveaux horizons, tes projets ou alors recommencer ce que tu as échoué, n’oublie jamais qu’il n’y a que l’action qui permet d’avancer. Les choses que l’on entreprend relèvent du réel tandis que les pensées ne sont que fictives. Penser ne te mènera à rien, alors organise toi et fonce mon ami(e) !

Pour ne plus jamais sombrer de nouveau, rappelle toi de ce que tu as vécu

En vérité, on oublie souvent que les expériences vécues dans notre passé sont parfois bien plus difficiles à vivre que l’échec que nous vivons à l’instant présent. C’est pour cela qu’il est important de se rappeler d’où l’on vient et ce qu’on a traversé. Parce que c’est ce qui fait de nous ce qu’on est aujourd’hui. Rappelle toi les grosses galères que tu as vécues. Essaye de te souvenir de toutes les fois où tu te disais que tu allais échouer. Que tu allais sombrer, mais que finalement tu as survécu… Beaucoup de choses te viennent à l’esprit hein !

Eh bien dis toi que là c’est pareil, tu es bien plus fort que tu le crois. Surmonter un échec n’est pas quelque chose qui t’es inconnue. Tu n’y es juste pas préparé. Tu t’es forgé un caractère et un mental à l’image de tes expériences qui ont été des succès. Mais n’oublie pas qu’il y avait également des échecs. Prends ces défaites comme des défis à surmonter. Comme j’aime dire, la vie est un jeu qui vaut la peine d’être vécu. Car il n’y a que des choses à gagner et rien à perdre, il suffit d’y croire et d’essayer ! Il n’y a qu’un pas entre cet état d’esprit et le fait d’être heureux.

Par ailleurs, je te décris les étapes pour être heureux dans cet article, ça t’aidera à surmonter ton échec !

Restez forts, agissez et étanchez votre soif de curiosité,

The Hindsight

Si tu as du mal à supporter les critiques, cette vidéo est faite pour toi 😉

Partagez cet article pour faire profiter à d'autres futurs hubbers :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *