Comment apprendre de ses erreurs ?

Comment apprendre de ses erreurs ?

personne assise sur un fauteil en train de penser à comment apprendre de ses erreurs

Apprendre de ses erreurs est plus qu’important en développement personnel. Mais la plupart des gens ne se concentre jamais sur l’analyse de leurs échecs. Ils préfèrent l’ignorer ou encore pire, l’éviter. Cela est souvent causé par les croyances et idées préconçues de la société sur les échecs. C’est mauvais, il ne faut jamais échouer, ne jamais montrer ses faiblesses. Tout ce qui compte, c’est la réussite.

Eh non cher(e) ami(e), apprendre de ses erreurs fait partie de ton processus de développement et d’amélioration de toi-même. Tu vas arriver à mettre le point sur tes axes d’amélioration pour justement éviter de revivre davantage d’échecs. C’est un passage obligatoire pour gagner en maturité.
Dans cet article, je vais te montrer comment apprendre de ses erreurs sans saper ton moral et garder le cap vers la réussite !

Ready ? Set… & gooooo ! 😉

Comment apprendre de ses erreurs ? Y faire face !

Traiter ses croyances limitantes pour avoir une vision positive de ses échecs

Avant d’apprendre de ses erreurs, il faut d’abord se préparer à les accepter. Le raccourci le plus simple en cas d’échec, en général, c’est de ne rien faire, se morfondre ou ignorer l’impact que ça peut avoir sur soi. C’est souvent ce que l’on fait automatiquement. Cependant, pour être tout à fait honnête, ce n’est pas du tout la meilleure chose à faire.

Tout simplement parce qu’un échec a un impact négatif sur ton côté émotionnel. Tu as généralement investi pas mal de ton temps ou de ton argent sur la situation qui a menée à l’échec, tu as du croire en tes actions ou fait confiance à des personnes, mais cela n’a rien donné. Si tu n’agis pas de la bonne manière, les conséquences psychologiques et émotionnelles sur ta capacité à apprendre de tes erreurs et rebondir après un échec pourraient être dévastatrices pour toi.

Alors, en cas d’échec ou d’erreurs commises, ne néglige jamais la situation et donne toi toujours un temps pour te remettre en question. Laisse toi un moment pour te ressourcer, soigner tes plaies et assumer ton échec. Il se peut que tu aies besoin de temps et de prendre soin de toi dans la mesure où la plupart des échecs ont tendance à avoir des impacts négatifs sur ta condition physique. Comme des migraines, des crises inopinées, des excès de colère ou de tristesse, voire même la dépression. En cas de dépression, la surmonter sera la première chose à faire avant d’apprendre de tes erreurs.

Pour résumer, il est primordial que, cher(e) hubber(euse), tu fasses face aux sentiments liés à cet échec pour mieux ressentir et comprendre comment tu as encaissé celui-ci. Cela t’aidera plus tard à comprendre et apprendre de tes erreurs.

Apprendre de ses erreurs ou l’importance d’être indulgent envers soi-même

C’est une chose que j’arrivais pas du tout à faire et qui est très compliqué à réaliser : Ne pas culpabiliser de ses erreurs. T’as souvent tendance à rejeter la faute sur toi quand tu réalises une erreur. Cependant, il y a une grande différence entre assumer ses fautes et culpabiliser par rapport à celles-ci.

Bien entendu, il est tout à fait normal de se sentir coupable d’une situation dans laquelle on a été fautif. D’où le fait de toujours s’excuser s’il y a eu un impact sur des personnes. Mais, une fois que cela a été fait, il est normalement plus facile de prendre de la hauteur vis à vis de ses erreurs.

lumières dans un fond noir symbolisant un chemin qui mène vers la paix intérieure, ou comment apprendre de ses erreurs

Tout bonnement parce que l’erreur est humaine et qu’à partir du moment où tu t’excuses et que tu fais en sorte de ne plus recommencer et que tu essaies d’arranger les choses, ça ne devrait pas te travailler davantage !

Le réel problème serait donc de s’emprisonner dans sa propre erreur et de culpabiliser sur le long terme.

Et tout ça en se disant que plus jamais tu vas pouvoir réussir ce que tu as échoué ou que plus jamais tu regagneras la confiance de la personne que tu as pu blessée… Ce qui n’est absolument pas productif à terme, et ce pour deux raisons :

  1. Si tu t’es déjà excusé et essayé tant bien que mal de rattraper tes erreurs sur le moment, tu as fait le max que tu peux faire aujourd’hui. Plus la peine d’espérer faire mieux. Le reste ne dépend plus de toi désormais. Toute l’énergie que tu vas utiliser pour psychoter ou imaginer des scénarios de suites inimaginables n’a plus aucun intérêt ;
  2. La culpabilité a quelque chose de bon que sur le court terme. Cela montre que tu ne comptais pas avoir de mauvaises attentions ou mal faire. De plus, tu peux améliorer un minimum la situation en reconnaissant tes fautes. Cependant, quand tu vis un sentiment de culpabilité exacerbé, tu peux aussi trop en faire et amener donc à envenimer la situation. Parfois, il faut s’avoir s’arrêter !

Donc mon ami(e), je t’en conjure, te fais plus aussi mal ! Stop !!! Et je parle en connaissance de cause, j’étais le roi de la culpabilité exacerbée. J’en avais des ulcères à l’estomac. Et le piiiire dans tout ça, c’est que j’apprenais même pas de mes erreurs, ça m’enfonçait plus qu’autre chose.

Si tu arrives à gérer tous ces éléments, tu peux gentiment te diriger vers le chemin de l’apprentissage de ses erreurs steps by steps ! On y arrive 😉

Comment apprendre de ses erreurs ? En pratique

Faire une introspection pour comprendre et assimiler ton erreur

Voilà, tu as plus ou moins fait ton possible pour sauver les meubles, tu t’es excusé(e) et tu as dédramatisé la vision de l’erreur dans ta vie. Maintenant, il faut move on et s’améliorer pour devenir la meilleure version de toi même ! T’es pas sur le Hub pour rien à ce que je sache 😉

Alors, pour ce faire, il suffit tout simplement de se poser les bonnes questions. Ça ne devrait plus être aussi difficile qu’avant. Normalement, avec la première partie de l’article, tu n’as plus aucun complexe à assumer tes erreurs. De plus, ça fait partie de ton apprentissage, rien de plus normal pour toi donc.

Ce que tu vas faire, c’est juste comprendre les enjeux qui ont fini par te faire prendre la mauvaise décision. Ça va te permettre de comprendre ce qui t’a permis de réaliser cette erreur et de comprendre tes ressentis. Il est très important de comprendre tes émotions dans un tel moment. Si tu arrives à comprendre les émotions ressentis et les causes de ton erreur, tu as fait la moitié du travail !

personne qui réfléchit et qui entre en introspection pour savoir comment apprendre de ses erreurs

Exemple : Imagine que tu as écrasé un chat en conduisant : Est-ce que tu as réalisé cette erreur parce que tu étais distrait ? Si tel est le cas, pourquoi tu l’as été ? Quel a été le facteur extérieur qui t’a moins mis en alerte que d’habitude ? Ton téléphone ?

On comprend dans cet exemple que ce qui t’a amené à faire tout ça est lié à ton manque de concentration à cause de ton téléphone. En ayant fait cette mini introspection, tu en déduis que prendre la décision de ne plus utiliser ton téléphone pendant que tu conduis est la meilleure solution à l’avenir (et pour les chats ! :().

Ça-y-est my friend, tu as appris de tes erreurs !

Analyser et prendre en compte dans ton mindset ce qui t’a conduit à faire cette erreur

Enfin, pour devenir la meilleure version de toi-même, il suffit d’appliquer les résultats de ton introspection. Parce que c’est bien beau de se poser les bonnes questions et trouver les raisons de tes erreurs. Mais encore faut-il appliquer ce que tu as appris. Apprendre de ses erreurs ne se résume pas qu’à réfléchir sur ses actions passées ! Combien de gens je vois regretter leurs faits et gestes et recommencer la même chose le lendemain. C’est si improductif !

Alors, fais moi plaisir, parce que tu es un(e) fervent(e) lecteur(trice) du hub et que t’es pas comme la masse ! Toi tu veux tout casser et être la meilleure version de toi-même. Ne reste pas sur ton introspection et avance. Applique ce que tu as appris au quotidien. Apprendre de ses erreurs, c’est s’auto-réaliser en se comprenant et en modifiant son comportement pour se rapprocher de ce qui te ressemble. Si tu n’as pas apprécié ton erreur, ne la refais plus. Fais-en toi une règle de vie explicite et gravée dans le marbre.

C’est bon ? Tu te sens prêt(e) à changer et apprendre RÉELLEMENT de tes erreurs ? N’attends plus et passe à l’action 😉

Partage également en commentaire comment toi tu fais pour apprendre de tes erreurs, ça m’intéresse tout ca 😀

Restez forts, agissez et étanchez votre soif de curiosité !

The Hindsight

Partagez cet article pour faire profiter à d'autres futurs hubbers :
Tweet 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *